photo
Echo du reseau

Je viens ici parce que ça me paraît normal de rendre aux autres tout le soutien que j’y ai trouvé pendant des années répond Malika, 20 ans, tout sourire et presque étonnée de la question qui lui est posée. Aujourd’hui étudiante en imagerie médicale, elle revient à l’école de devoirs ASSISA quand elle peut, pour aider les plus jeunes à se débattre dans la corvée des devoirs.

L’école de devoirs ASSISA, implantée dans le quartier liégeois d’Amercoeur, accueille plus d’une vingtaine de jeunes de plus de 12 ans. Elle poursuit la double mission de soutien à l’intégration dans la société et à la scolarité des adolescents. Certains viennent ici pour l’encadrement qui leur est apporté, d’autres simplement pour avoir un espace où travailler au calme précise Bernard, coordinateur bénévole de l’école de devoirs.

L’ASBL repose entièrement sur le bénévolat et les partenariats, notamment celui avec la section socio-éducative du Collège Saint-Louis et l’HELMo Sainte-Croix (haute école qui forme de futurs enseignants).
Loïc, futur prof de langue, témoigne : En stage, on ne se rend pas toujours compte qu’on n’est pas clair ou que les notes des élèves sont en réalité truffées d’erreurs. Venir ici m’aide à mieux comprendre les réalités des élèves.

Martine, ancienne professeure de français, se rend à ASSISA deux fois par semaine : Ce n’est pas pour ça que l’on vient, mais ce qu’on apporte, on le reçoit au quintuple. J’aime me sentir utile mais aussi tisser des liens avec les jeunes. Malika, par exemple, je l’ai suivie à partir de la deuxième année et j’ai même pu assister à sa proclamation. 

ASSISA est presque victime de son « succès » : C’est difficile de refuser l’accès à de nouveaux jeunes dit Bernard, mais en observant quelques minutes, on se rend bien compte que les encadrants sont bien sollicités. Souvent les jeunes manquent juste d’un peu de confiance en eux. Il n’est pas nécessaire d’être enseignant, les qualités premières d’un encadrant sont l’écoute et la patience

Et bien sûr, comme toute école de devoirs, ASSISA ne se limite pas au soutien scolaire mais organise aussi des activités sportives ou créatives (notamment en participant à nos projets collectifs ), des ateliers de réflexion citoyenne ou des sorties culturelles : J’ai pu voir Cologne, Amsterdam ou même Paris. Je n’y serais sans doute pas allée sans ASSISA, confie Malika.

Vous souhaitez vous investir comme encadrant bénévole? Si vous avez deux heures, de bonnes capacités d’écoute et un bon sens de la pédagogie, n’hésitez pas à contacter l’ASBL.

ASBL ASSISA, rue Saint-Remacle, 2 4020 Liège
contact : Bernard Gabriel 0495/780852  assisa@outlook.com
 



logo www.c-paje.net

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Parcourez nos archives : Décembre 2018
Novembre 2018
Octobre 2018

>> Afficher TOUTES les archives

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Recevez chaque mois la newsletter du C-paje en vous inscrivant ici.
Inscription - Désinscription

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Téléchargez notre photo du mois en fond d'écran :
1024x768
1280x1024