photo
#EnCampagnePasSansNous

La COJ, Confédération des Organisations de Jeunesse Indépendantes et Pluralistes, a lancé le projet #EnCampagnePasSansNous à destination de 200 élèves de 5e et 6e secondaire.
Objectifs : saisir le fonctionnement des institutions fédérales, régionales et européennes, donner la parole aux jeunes, relayer leurs préoccupations politiques.
Le 15 novembre dernier, à Bruxelles, en partenariat avec Collectiv-A, la COJ organisait avec ces élèves un «Forum ouvert», nouvelle étape du projet qui visait à faire émerger une parole politique.

Pour une organisation de jeunesse, c'est naturel de sensibiliser les jeunes à l'importance de comprendre le mécanisme et les enjeux des élections.
C'est aussi normal de les soutenir dans l'apprentissage d'une prise de paroles construites et dans la communication de celles-ci auprès des politiques.
Ce qui l'est tout autant, c'est de s'assurer que les méthodes pédagogiques soient en cohérence avec ses principes d'action qui mettent notamment la participation des jeunes au coeur de toute intervention. Pour le dire autrement, si tu veux que les jeunes soient engagés, actifs, participatifs, autonomes..., mets-les en situation de décider et d'agir.
Si cette volonté de cohérence est banale en contexte associatif, elle l'est beaucoup moins en contexte scolaire.
C'est surtout en cela que le partenariat de la COJ avec une poignée d'écoles secondaires et 200 élèves m’a semblé intéressant.
Ils ont tenté l'aventure à l'occasion de différentes séquences d'animations. J'ai été témoin, pour ma part, du Forum Ouvert où il a été question, pour les jeunes, lors d'une journée entière, de répondre à l'interrogation suivante " quelles sont les idées, les questions, les possibilités dont je voudrais discuter pour conseiller les politiques afin d'améliorer la société dans laquelle je vis ?
Alors ? La méthode a donné quoi ?
Ce que je retiens de positif, c'est qu'elle a permis à la plupart des élèves de se mobiliser, de gérer leur temps, de choisir les thèmes, de se centrer sur des propositions qui venaient d'eux et d'eux seuls. Ce qui est aussi très marquant, c'est la variété de leurs intérêts et leur enthousiasme. Puisque la participation est libre, complètement, dans ce type de démarche, il fallait bien s'attendre à ce que certains élèves ne participent pas ou très peu... Il y a matière à réflexion à ce sujet. Concernant les propositions concrètes qui ont émergé en fin de journée, je pense que le travail n'est pas fini. Il faudrait approfondir.
Alors ? A refaire ?
Certainement. Même si en cas d'attente de réflexions abouties et de propositions concrètes, le forum ouvert me semble insuffisant, il doit donner lieu à une suite. Ce qu'il faut retenir, c'est que c'est un excellent tremplin pour aborder des débats en grand nombre, pour apporter des idées qui sortent des sentiers battus, pour imaginer des propositions, pour susciter l’engagement des participants.




logo www.c-paje.net

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Parcourez nos archives : Décembre 2018
Novembre 2018
Octobre 2018

>> Afficher TOUTES les archives

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Recevez chaque mois la newsletter du C-paje en vous inscrivant ici.
Inscription - Désinscription

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Téléchargez notre photo du mois en fond d'écran :
1024x768
1280x1024