photo
Manifs climat/ape : regards croisés

>15 mars 2019
>18 mars 2019

15 mars 2019
Alors que le projet collectif du C-paje, FUTUR² interroge les jeunes sur leur vision du futur, ceux-ci descendent dans la rue pour réclamer des actions concrètes en faveur de la limitation du changement climatique. Nous ne pouvions pas laisser passer une telle occasion de relayer leur parole.
Voici donc un instantané du rassemblement qui s’est déroulé à Liège lors de la manifestation internationale du 15 mars 2019.

**********
L'équipe du C-paje a rejoint les jeunes pour soutenir leur manif climat. Le temps est particulièrement infâme mais pour paraphraser une collègue, on maltraite le climat, alors pourquoi est-ce qu’il serait sympa avec nous ? Malgré tout, 800 personnes sont présentes, essentiellement des jeunes, voir des très jeunes (où quand tes 27 piges te donnent l’impression d’avoir prix le thé avec un T-Rex au Crétacé) et ils sont chauds, très chauds, armés de pancartes aux slogans tous plus inventifs les uns que les autres (« pas de bras, pas de chocolat, pas de terre, pas de Jupiler », « Qu’attendez-vous pour agir ? Les poules n’auront jamais de dents »,...), ils donnent de la voix tout du long... Progressivement, la plupart se dirigent vers les quais de la gare pour aller se faire entendre à Bruxelles avec 30.000 autres personnes. Nous, nous rentrons au C-Paje, froid aux pieds, mais chaud au coeur. J’ai pu rebaptiser mes pompes Titanic et Lusitania, mais ça me rend heureuse de voir cette jeunesse tant conspuée au motif qu’elle est paresseuse, égoïste, déconnectée des réalités, irrespectueuse bref, la bonne vielle rengaine réac que Caton l’ancien nous servait déjà en 200 ACN (quand il ne qualifiait pas les esclaves d’outils qui bougent et qui respirent), se mobiliser pour son avenir à long terme et afficher des préoccupations pour la planète sur laquelle elle vit. Ca ne cloue pas le bec à certains esprits chagrins pour qui nos jeunes sont des hypocrites/sont manipulés par le lobby vert et même que truc, il est anti-mondialisation, mais qu’il a acheté un smartphone et que machin il s’investit dans la cause animalière, mais ils ne donnent pas un franc pour les petits Africains qui meurent de faim,… Mais bon, comme l’aura déjà remarqué quiconque s’investit dans une cause, c’est toujours ceux qui critiquent le plus qui n’en touchent pas une.
Pour terminer, je citerai un petit texte assez connu dans le milieu du bénévolat : « L’ennemi héréditaire de l’activiste/bénévole est le yaka, il se caractérise par un cerveau très petit et qui ne lui permet de ne connaître que deux mots : Ya qua ».

18 mars 2019
C’est pour la sauvegarde de l’emploi dans le non marchand (et de facto pour notre emploi) que l'équipe du C-paje va manifester. En moyenne, 3500 emplois seraient toujours menacés par la dernière mouture de la réforme et de toute façon, les structures perdraient des subsides. Le temps de se rendre aux Guillemins, de louper les collègues sur le quai, de ne pas les retrouver sur le train et nous voilà à Namur. Là bas, c’est pas moins de 12.000 personnes qui ont répondu à l’appel dont énormément de représentants du secteur jeunesse, mais aussi des fonctionnaires (les pouvoirs publics étant privés d’APE par la réforme). Toutefois, un groupe ressort d’avantage encore, c’est celui des professionnels de l’insertion socio-professionnel à qui le ministre Jeholet veut, en plus de sa réforme faire avaler un guide des dépenses éligibles pour leur subvention, toujours avec le même argument qui dominait déjà sa réforme APE et qui avait déjà été servie pour la limitation des allocations de chômage : il y a eu des dérives donc il faut rationaliser le système, traduction, il y a eu quelques dérives largement encouragées par les politiques en place et on a des trous à combler donc tout le monde va raquer, on attend toujours que cette rengaine soit appliquée avec autant de zèle à la fraude fiscale... Notre bon ministre invoque la transparence et la rationalisation à tour de bras, mais comme de juste, il a tellement bien préparé son dossier que sa réforme risque d’envoyer la moitié du secteur sur la paille (notez, difficile de faire plus transparent). A midi, après avoir déambulé à la périphérie de Namur, la manif se termine par plusieurs discours et les travailleurs rejoignent leur structure pour terminer leur journée de travail. Ben oui, la vie de nos structures continue et on en a pas profité pour gratter un long weekend, n’en déplaise aux esprits chagrins qui nous qualifient de feignasses (pour les plus sobres) ou de chômeurs alcooliques buveurs de carapils (pour les plus poètes). C’est incontestablement le plus beau tour de magie de nos gouvernements récents : avoir monté toutes les catégories de citoyens les unes contre les autres. Alors à ceux qui nous conspuent n’oubliez pas, les profiteurs, demain, ça sera peut-être vous…

Coïncidence, depuis ce 18 mars, le dossier est devenu une série à la Game of Thrones (traduction : y a de la politique, des trahisons, du sang, du sexe et tu rates un épisode, tu piges plus que dalle). Une parlementaire MR, Patricia Potigny, rallie la liste Desthexe (officiellement par idéologie, officieusement, parce qu’on lui a refusé la place qu’elle voulait sur une liste), privant le MR de sa majorité au parlement. La dite liste s’affirme très vite contre la réforme APE (si vous avez envie de vous payer l’ulcère de l’année, je vous invite à aller voir pourquoi) mais annonce que finalement elle s’abstiendra sur ce vote. Cette abstention permet, grâce à une mesure exceptionnelle et à condition que tous les députés de la majorité soient présents de voter la réforme. Sauf que le CDH Maxime Prévot cherche actuellement le père Noël en Laponie. La plénière est donc reportée de 15 jours ce qui devrait permettre de voter la réforme le 3 avril. Sauf que, du côté du MR, Jeholet n’est pas très chaud pour parlementer avec la liste Desthexe (un parti qui reproche au MR d’être de centre gauche il faut le préciser), et n’a plus qu’un très mince espoir de faire passer sa réforme, envisageant plutôt un report à la législature suivante … quand on se souvient de sa manière de répondre à ses opposants, campé sur ses certitudes façon coq de basse-cour sur son tas de fumier, ça fait drôle. Le feuilleton continue…

 



logo www.c-paje.net

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Parcourez nos archives : Avril 2019
Mars 2019
Février 2019

>> Afficher TOUTES les archives

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Recevez chaque mois la newsletter du C-paje en vous inscrivant ici.
Inscription - Désinscription

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Téléchargez notre photo du mois en fond d'écran :
1024x768
1280x1024