photo
19/05 : Jeunesse le Poids des Préjugés à Bruxelles

Le 21 avril, les affiliés du C-Paje ont pu découvrir, en avant-première, la création des jeunes participants "Jeunesse, le Poids des Préjugés". Ce spectacle sera à nouveau présenté à "La Fête des Fleurs" le samedi 19 mai à Bruxelles (Watermael-Boitsfort) à 17h45 dans la salle de spectacle des Ecuries, Place Wiener. Avis à tous les amateurs de bons festivals des arts dans la rue ! Si vous êtes sur facebook, partagez l'évènement autour de vous !

Pour vous en dire un peu plus sur ce spectacle, une travailleuse du C-paje vous a concocté un petit billet après avoir assisté à la première du 21 avril.

"Les jeunes nous ont proposé une création mêlant vidéo et théâtre en live. Le spectacle était divisé en petites saynètes thématiques abordant les préjugés sur les jeunes, mais aussi le regard qu’ils portent sur eux-mêmes. Parmi ces séquences, certaines m’ont spécialement frappées, comme ce moment où l’on voit trois jeunes filles draguer lourdement un jeune garçon assis tranquillement sur un banc et tiré de ce mauvais pas par un ami qui revient avec des renforts pour extraire son copain de ce pétrin. Une très belle inversion d’une problématique de genre qui donne matière à réflexions à ceux qui ne voient pas le problème avec la drague imposée. Autre saynète frappante, celle sur la fainéantise supposée des jeunes où on les voit, dans un jeu de mime pratiquement muet, reproduire les mêmes gestes (se brosser les dents, prendre le bus, tourner les pages de leurs cours, pratiquer des activités extrascolaires...)  montrer le caractère pressant,épuisant voire parfois aliénant de leurs journées de cours. Une autre saynète nous montre une vidéo où on voit les jeunes, sur fond de musique épique, se téléphoner pour organiser une rencontre sur une aire de pique-nique pour finir tous perchés sur un banc à jouer avec leur smartphone, ce qui montre une belle dose d’humour et d’auto-critique chez les jeunes.


Après le spectacle, un petit débat a eu lieu, posant la question de ce que c’était d’être adulte. Les avis furent variés, avec d’une part des trentenaires qui ne se sentaient toujours pas adultes, d’autres qui se sentaient adultes à travers l’acquisition d’une expérience de vie et d’autre part des jeunes qui pensaient qu’adulte rimait avec responsabilité, liberté et maturité (ou arrêt des jeux vidéos ce qui ne manqua pas de faire sourire pas mal d’ « adultes » de la salle). La seule chose dont nous sommes sûrs, c’est qu’être/se sentir adulte, cela varie beaucoup d’une personne à l’autre, que l’on ait moins de 18 ans ou pas. 
  
Après ce spectacle, nous avons pu assister à "Cœurs atomiques" qui nous parle, à travers l’histoire d’un trio d’amis engagés brisé par la mort violente de l’un de ces membres, de la nécessité de l’engagement et de l’action, seuls ressorts contre la société de consommation, l’indifférence mais aussi la mort. Je suis sortie de ce spectacle avec une seule envie : suivre les "Cœurs atomiques", rompre l'inclinaison au fatalisme et, à mon échelle, tenter de changer le monde. Un électrochoc salutaire, tant pour les jeunes que pour les moins jeunes."



logo www.c-paje.net

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Parcourez nos archives : Décembre 2018
Novembre 2018
Octobre 2018

>> Afficher TOUTES les archives

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Recevez chaque mois la newsletter du C-paje en vous inscrivant ici.
Inscription - Désinscription

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Téléchargez notre photo du mois en fond d'écran :
1024x768
1280x1024