photo
6 jeunes d'IPPJ mettent l'histoire de 2 migrants en rap

Parmi les divers publics du C-paje, des jeunes placés en IPPJ et des personnes migrantes. Par l’intermédiaire des structures et des professionnels accompagnant ces publics au quotidien, les animateurs du C-paje mènent des projets avec ces publics fragilisés. Une de nos volontés au C-paje est la rencontre des diversités, au service de l’ouverture, de la prise de conscience, de l’expression critique individuelle et collective.

Le projet « Vert l’Avenir – Semeur de liens » réunit ces objectifs. Nous vous avons déjà parlé de ce projet à plusieurs reprises dans nos newsletters. L’un de ces moments clés est la rencontre des publics de deux de nos structures affiliées : des migrants fréquentant « Tabane » et des jeunes résidents à l’IPPJ de Fraipont.
C-paje profitera de l’espace de diffusion offert par le festival « La Fabrique des Mots » pour diffuser le fruit de la rencontre entre ces publics.
Explication/présentation !

Des jeunes placés à l’IPPJ de Fraipont
Ils ont entre 15 et 17 ans et sont placés en IPPJ pour actes de délinquance. 6 jeunes, enfants de nos maux contemporains, quelques fois peu conscients de la douleur du reste du monde, sont partis à la rencontre de 2 personnes migrantes fréquentant le centre de santé mentale Tabane.

Des personnes migrantes du centre d’ethnopsychiatrie, Tabane
Tabane applique une approche ethnopsychiatrique auprès de ses bénéficiaires. Cette démarche consiste à interpréter les traumatismes sous le prisme de la culture de chacun et non seulement à l’aune de la culture occidentale.

Une rencontre
C’est l’envie de valoriser leurs publics qui a fait naître le partenariat rassemblant Tabane, l’IPPJ de Fraipont et C-paje autour de ce projet. Une Syrienne ayant fui la guerre avec ses 4 enfants, un Congolais ayant quitté son pays pour raison politique ; tous deux représentent un monde qui se réfugie où il peut.

Ce projet veut leur permettre de passer d’une attitude de passivité à une posture d’acteur de la situation. Livrer sa propre histoire pour en éclairer d’autres. Ils ont ainsi raconté leur expérience à ces jeunes d’IPPJ, dans une démarche de transmission et de co-création. Rencontrer des jeunes avec qui partager leur expérience de vie , leur vision du monde, dans une démarche positive et digne. Véritable démarche de partage positif, la rencontre entre les participants à ce projet a voulu proposer une prise de conscience valorisante auprès de chacun des deux publics.

Une représentation publique : la Fabrique des Mots le 16 mars à Liège
La vidéo qui sera présentée le 16 mars 2018 retrace cette rencontre et son prolongement artistique : un morceau de rap écrit et chanté par ces 6 jeunes. Ils y parlent tortures, de guerre, de blessures, de situations qui durent, mais aussi de force, d'amour, de rencontres, de d'espoir et d'avenir.

Les 6 jeunes ainsi que les 2 migrants présenteront leur travail le vendredi 16 mars à 21h au Site Bavière – Boulevard de la Constitution à 4020 Liège.
 















logo www.c-paje.net

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Parcourez nos archives : Décembre 2018
Novembre 2018
Octobre 2018

>> Afficher TOUTES les archives

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Recevez chaque mois la newsletter du C-paje en vous inscrivant ici.
Inscription - Désinscription

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

>> Téléchargez notre photo du mois en fond d'écran :
1024x768
1280x1024